¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

12 février 2006

Le sens des songs : T-Y

Tame épingle une certaine tendance, notamment féminine, à se dénaturer complètement dans le but de séduire. «Là où je vis [à Boston], les femmes passent un temps fou à soigner leur apparence, pourtant elles sont ternes et médiocres et le resteront.» (Black Francis)

Ten Percenter : «les fous de soda, Iggy Pop et moi» (Frank Black). Le titre se réfère à la théorie - parfaitement fantaisiste d'ailleurs - selon laquelle la plupart des humains n’utiliseraient que 10% de leurs capacités cérébrales.

Thalassocracy évoque le monde marin et plus largement «l’humanité, la théorie de Gaïa, tout ça» (Frank Black).

There Goes My Gun : «Je parle juste des armes à feu, je suppose. Je voulais juste faire une chanson rock’n’roll cool.» (Black Francis)

Tony’s Theme : autre chanson inspirée par un camarade de chambrée du jeune Charles Thompson.

Trompe le Monde : expression probablement dérivée de «trompe-l’œil» (comme en témoigne la front cover de l'album). A noter que ce n'est pas la chanson Trompe le Monde qui a baptisé le disque, mais l'inverse : ne sachant quel titre donner à cette chanson, Black Francis aurait décidé de lui coller le nom de l'album.

21 Reasons : les vingt-et-une missions espagnoles qui ont, d’une certaine façon, fondé la Californie moderne au XVIIe siècle.

Two Reelers rend hommage aux Three Stooges, un trio comique des années 40-50, aujourd’hui tombé dans l’oubli ou tout au moins dans la ringardise. Le titre signifie littéralement «Deux bobines», longueur moyenne d’un court métrage des Stooges (20 minutes).

Two Spaces : une ode aux mondes aérien et marin, opposés mais pas si différents.

U-Mass : une charge particulièrement féroce contre une certain microcosme universitaire à la fois intello et vulgaire.

Valentine and Garuda : Garuda («aigle» en sanskrit) est un oiseau mythique, doté de pouvoirs fabuleux. Il est aujourd'hui l’emblème de l’Indonésie et de la monarchie thaïlandaise. «Je vais parfois visiter un temple hindou. Je ne suis pas hindou, mais j’aime ce côté "pas de chaussures ici" (…), me promener dans les environs, sentir les vibrations. Valentine… elle est avec moi.» (Frank Black)

Vamos : même thème qu’Isla de Encanta (Porto Rico, ses plaisirs, sa misère).

The Vanishing Spies : les satellites artificiels qui s’égarent dans l’espace.

Velouria évoque une habitante de la Lémurie, sorte d'Atlantide américaine qu’un cataclysme aurait engloutie voici plusieurs milliers d'années et dont la population se serait réfugiée sous le Mont Shasta, en Californie.

Violet : ode à la deuxième Mme Black (Violet Clark dans le civil).

Wanderlust : encore un hymne au voyage... et à la femme qu'on laisse derrière soi, sur le quai.

The Water : «Une chanson inspirée par mon père» (Frank Black).

Wave of Mutilation : l’un des titres les plus obscurs des Pixies. D’après Black Francis, son début fait ironiquement écho à une vieille rumeur selon laquelle le tueur psychopathe Charles Manson aurait écrit des textes pour les Beach Boys (!). Cependant, d’autres commentaires de l’artiste présentent cette chanson comme un hymne à la faune océanique ou, plus simple encore, comme un délire personnel sans thème particulier. Faites votre choix.

Weird at My School se réfère à une histoire vraie, celle d’un riche lycéen qui se servait de l’avion privé de son père pour importer de la drogue qu'il revendait à ses camarades.

Whatever Happened to Pong rend hommage au tout premier jeu vidéo, conçu et sorti au début des années 70.

Where Is My Mind : dans cette chanson, sans doute la plus fameuse des Pixies, Black Francis évoque l’étrange comportement d’un petit poisson qui l’aurait poursuivi alors qu’il nageait paisiblement dans la mer des Caraïbes...

Whiskey in Your Shoes : une chanson sur l’addiction à l’alcool et les diverses «bonnes» raisons qu’avancent les alcooliques pour justifier cette addiction.

White Noise Maker : dispositif produisant un son faible et continu, censé avoir un effet relaxant ou sécurisant.

You Ain’t Me : dans cette chanson rageuse et amère, Frank Black règle quelques comptes personnels avec Kim Deal, qui venait de décrocher la timbale avec son hit surprise Cannonball.

Libellés :

6 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bravo pour ce boulots d'explications!

Juste un truc: parfois un peu trop cartésien comme les gens qui essaient obstinément d'expliquer Lost Highway de Lynch par des moyens rationnels.

Super site en tous cas...

14/07/2006 17:33  
Blogger steinn said...

Vraiment remarquable ce travail sur le sens des chansons, particulièrement dans le cas des chansons de Frank Black Francis, où le sens est souvent obscur. Mais justement, y a-t-il toujours un sens? En fait je trouve assez jouissif pour l'esprit ces collisions d'idées. Where is my mind? In the listener...

Cette dernière chanson me rappelle un peu le poème de Verlaine Je ne sais pourquoi où l'esprit du poète vole au ras des flots, un peu comme le poisson de la chanson de Black.

31/10/2007 15:25  
Blogger Alex said...

Beau travail pour le sens des songs messieurs, cependant j'aurais une remarque à formuler suite à une discussion sur le sens de where is my mind avec mon frère et un de mes amis :
ces derniers m'ont expliqué qu'en réalité cette chanson parlait d'un trip d'héroïne...

Le gars à la tête à l'envers et les pieds dans l'air, il est en train de planer... Puis le reste de la chanson le même gars s'imagine nager dans les caraïbes et le petit poisson qui le suis, etc...

Qu'en pensez vous ?

11/01/2009 11:51  
Blogger jediroller said...

Merci Steinn.

Sauf erreur de ma part Frank n'a jamais consomme d'heroine. Je crois bien que l'acide est la drogue la plus "dure" qu'il admette avoir essayee.

13/01/2009 22:27  
Anonymous Anonyme said...

bonjour a tous les admin du blog, c'est genial!! ca fait plaisir de voir une team francis, ca change de black francais et sa vague de mutilation sur youtube, donc merci de relever le niveau en offrant un blog super pour le maitre ^^ , le sens des songs est super, merci encore et continez ainsi

LONG LIVE FRANCIS

14/01/2009 13:35  
Anonymous Anonyme said...

super boulot les mecs, ce serait sympa de nous choper des infos sur les catholics ou de faire un inventaire des guitares utilisées par francis ou les autres meme si vous avez le courage^^ en tout cas chapeau bas le site est super

LONG LIVE FRANK BLACK

14/01/2009 13:42  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home