¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

04 janvier 2006

Frank Black : EPs

Hello Recording Club (USA, 1993)

1. Sir Rockaby
2. Calistan
3. Space Is Gonna Do Me Good
4. Duke of Earl

Sur cet EP ultra-rare, Frank Black et Eric Drew Feldman aux synthés revisitent trois des plus beaux titres de Teenager of the Year, dont le génial Calistan, hymne érudit à la Californie pré- et post-coloniale. En prime, une superbe reprise acoustique de Duke of Earl, de Gene Chandler.


John Peel Session avec Teenage Fanclub (GB, 1995)

1. Handyman
2. The Man Who Was Too Loud
3. The Jacques Tati
4. Sister Isabel

Brillamment épaulé par le gang de Glasgow, Frank Black nous offre mine de rien un de ses meilleurs disques, bourré de charme et d'énergie. Handyman, signé Otis Blackwell - auteur oublié de Return to Sender et Great Balls of Fire - ferait swinguer un cimetière. The Man Who Was Too Loud, hommage speedé mais chiadé à Jonathan Richman, fait ici sa première apparition, de loin la plus convaincante (la deuxième, sur le LP Frank Black and the Catholics, ne fera pas date). L'entraînant Jacques Tati, qui n'a jamais été gravé en studio, révèle l'admiration du rocker cinéphile de Boston pour le créateur de M. Hulot. Mais la vraie perle de cet EP est incontestablement Sister Isabel, chipée à Del Shannon et vigoureusement dépoussiérée par les guitares de Norman Blake et Ray McGinley. Un killer qui justifie à lui seul l'achat de ce disque.


Show Me Your Tears EP (iTunes, 2003)

1. Don’t Clip Your Wings
2. A Dab’ll Do Ya
3. Preacher’s Daughter
4. Show Me Your Tears

Enregistrés lors des sessions Show Me Your Tears, écartés du LP pour diverses raisons, ces quatre titres - récemment intégrés à la compilation virtuelle One More Road for the Hit - ne comptent franchement pas parmi les meilleurs de l’artiste. Reconnaissons tout de même que la chanson-titre a bien du charme et que Preacher’s Daughter arracherait des larmes à un bloc de granit calviniste...


Live Session EP (iTunes, 2007)

1. Re-Make/Re-Model (Roxy Music)
2. Massif Central
3. Manitoba
4. History Song (The Good, The Bad And The Queen)
5. The Black Rider (Tom Waits)

Quatre titres enregistrés pendant la tournée printanière qui vit un Frank Black inédit, débarrassé de sa chère guitare, réinventé en rock star survitaminée, ivre de rock 'n' roll et parfois complètement hors de contrôle (tout le monde se souvient des débordements d'affection sur la batterie de Jason Carter pendant la reprise, en elle-même surprenante, de The Rockafeller Skank).
Point de Fatboy Slim ici mais trois reprises tout de même, dont celle de The Good, The Bad And The Queen (History Song), une chanson dont Frank s'était entiché au point de l'ajouter au programme sans que ses musiciens (outre Carter, Ding Archer à la basse et Charles Normal à la guitare) aient eu l'occasion de la répéter. C'est toute l'histoire de cette tournée et de cet EP : un retour à un rock brut, voire brouillon, vécu dans l'énergie de l'instant.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home