¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

03 août 2006

Fast Man / Raider Man : notre critique

Paru presque exactement un an après Honeycomb, "FMRM" (pour les intimes) fait plus que creuser le sillon entamé par son prédécesseur : il en fait une avenue. Deux CD, 27 titres, un casting "all stars", Jon Tiven aux manettes, et le leader des Pixies qui prend un malin plaisir à prendre tout le monde à contre-pied. Si, pendant la journée, Black Francis joue Debaser et Tame devant des foules en délire, le soir venu, indifférent aux exigences du box-office, Frank Black empoigne son ukulélé pour composer des chansons country-rock qui semblent tout droit sorties du répertoire seventies.
Parsemé de perles pop (If Your Poison Gets You, In the Time of My Ruin), de ballades élégantes (Fast Man, The End of the Summer) et de pépites plus inattendues (Dog Sleep mobilise orgue et trombone !), cet album généreux et souvent inspiré montre que, "période Nashville" ou pas, Frank Black a gardé la main. L'exercice a cependant ses limites, posées par la production quelque peu conservatrice de Tiven. Du coup, on envie ceux qui (re)découvriront ces chansons en live. On attend la suite avec une sérénité teintée d'impatience, car on sait maintenant qu'un certain Eric Drew Feldman sera dans le coup...

Libellés : ,

1 Comments:

Anonymous Remig said...

Ouah hé, The Real El Rey est un super titre.

03/08/2006 16:24  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home