¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

06 octobre 2009

Les Pixies gâtent Glasgow

La tournée Doolittle semble plus contrastée qu'il n'y paraissait au premier abord. Alors que les uns se plaignent de concerts d'une heure cinq, une heure dix strictement limités au mythique album et à ses faces B, les spectateurs présents dimanche au SECC (Scottish Exhibition and Conference Centre) de Glasgow, ont eu droit à 1 h 30 de show. Vingt-neuf titres joués, un gros rappel de huit titres : rien à voir avec la version light dont a pu être gratifiée Dublin, par exemple.

La setlist :
Dancing The Manta Ray
Weird At My School
Bailey's Walk
Manta Ray
Debaser
Tame
Wave Of Mutilation
I Bleed
Here Comes Your Man
Dead
Monkey Gone To Heaven
Mr Grieves
Crackity Jones
La La Love You
No. 13 Baby
There Goes My Gun
Hey
Silver
Gouge Away

Wave Of Mutilation (UK Surf)
Into The White

The Holiday Song
Nimrod's Son
Caribou
Broken Face
Something Against You
Vamos
Isla De Encanta
Where Is My Mind?

Une explication possible, sinon plausible, se trouve peut-être dans les commentaires du site dimeadozen.org, qui diffuse un enregistrement du concert de dimanche : "C'était un rattrapage pour la dernière fois qu'ils ont joué au SECC, en 1991. Une barrière s'était effondrée et ils avaient dû interrompre le set à la deuxième chanson." Un peu tiré par les cheveux, mais qui sait ?

Si cette hypothèse se vérifiait, cela augurerait de concerts "strictly Doolittle" à Paris. Espérons donc que les Lutins se sont simplement senti pousser des ailes en Écosse et que l'accueil de la foule parisienne leur fera le même effet.

Libellés : ,

3 Comments:

Blogger Alex said...

Quel truc de fou cette setlist... Commencer par Dancing The Manta Ray et clore par Where is My Mind... Encore un concert des lutins que je vais regretter !

06/10/2009 16:11  
Anonymous Jeyo said...

Je me souviens que lors du concert des Pixies aux Eurockéennes de Belfort en juillet 1991, la barrière avait également rompue sous la pression de la foule excitée par les premiers accords de "Rock Music"... obligeant le groupe à s'arrêter durant un quart d'heure...
alors quelques morceaux en compensations ne seraient pas de trop pour le Zénith!...

06/10/2009 20:49  
Anonymous samithemenace said...

Benicàssim 2006 , la barrière a failli céder et ils ont du interrompre le show pendant 30 min.
Espérons qu'ils tiendront compte de nos remarque:p

06/10/2009 22:39  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home