¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

26 août 2006

« J'avais un groupe, je n'en ai plus... »

Invité par The Guardian à s'exprimer sur le documentaire loudQUIETloud, tourné dans les coulisses du reunion tour en 2004 et présenté le 22 août dernier au Festival du film d'Edimbourg, Frank Black s'est montré assez critique, reprochant notamment aux réalisateurs leur approche naïve et ignorante : «Ils [agissaient] comme pas mal de gens qui ne comprennent pas comment sont les groupes en tournée. Ils débarquaient tous les matins à l'hôtel en demandant : "Alors, comment ça va les gars aujourd'hui ? Alors comme ça, vous allez vous acheter une glace ?..." [...] En fait nous sommes ennuyeux, vous savez. Et les tournées sont ennuyeuses. Vous passez vos journées assis ici ou là, sans rien dire.»

Comme toujours très honnête, l'artiste a toutefois reconnu que le film pointait «un grave problème de communication dans le groupe» : «Quelquefois nous ne parlons pas assez entre nous». Un problème déjà criant en 1992, lorsqu'il a sabordé les Pixies par un simple fax. A cause de ce geste maladroit, avoue-t-il, «[les autres Pixies] ne me font plus confiance». Sa conclusion est franchement amère : «J'avais un groupe, maintenant je n'en ai plus. C'est pour ça que je fais ma petite tournée solo dans mon coin. C'est pour ça que je suis assis en ce moment dans une chambre d'hôtel, à vous dire tout ça.»

Déprime pas Frankie ! Tu n'as peut-être plus de groupe, mais tu as toujours des fans...

Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home