¡BLACKOLERO!

Frank Black, Black Francis, Pixies, Breeders

05 septembre 2007

"Les Pixies? Qu'ils aillent se faire foutre !"

Le quotidien belge Le Soir a publié aujourd'hui cette interview de (Frank) Black Francis, peut-être la plus percutante que le bonhomme ait donnée depuis la séparation des Lutins en 1992. Pour ceux qui en doutaient encore, une page est définitivement tournée. Kim n'aura plus de bisous...

Votre nouvel album est inspiré par Herman Brood. De qui s'agit-il ?

Il est né en 1946, mort en 2001 (Il s'est jeté par une fenêtre du Hilton à Amsterdam). Il est surtout connu dans les pays néerlandophones et en Allemagne. Il a juste eu un hit aux Etats-Unis. C'est un chanteur de rock, un pianiste. Plus tard dans sa vie, il est devenu peintre. Il est aussi connu pour sa consommation effrénée de drogues. Il en parlait ouvertement. Sans gêne ni fierté. Assumant ce qu'il était.

Comment avez-vous eu l'idée de lui consacrer un disque ?

J'ai vu une de ses performances sur mon ordinateur. Je l'ai trouvé très charismatique. Je m'y suis intéressé et il a fini par m'obséder. C'était en janvier. On me proposait à l'époque de sortir une compilation : The Best of Frank Black. Je n'étais pas très enthousiaste. Ils m'ont demandé si je pouvais offrir une chanson bonus. J'ai dit : bien sûr. J'ai réservé un studio. Je n'avais pas de groupe. J'ai réuni quelques musiciens. Et je me suis demandé ce que j'allais raconter. Je me suis vite retrouvé avec trois, quatre titres. Puis cinq. Puis six. A un moment, j'ai dit : voilà, j'ai enregistré onze bonus tracks. Mieux qu'un album. Un opéra rock. Vous ne pouvez pas séparer ces morceaux. Vous devez les sortir ensemble. Ils tournent tous autour d'Herman Brood. Ils m'ont dit : OK.

Ça semble facile pour vous d'imposer vos vues.

Je suis culte. Je n'ai pas vraiment de problèmes avec les maisons de disques. Je suis sur un petit label. Ses responsables ne vont pas dire non. Même s'ils pensent « merde, il va encore nous fourguer un disque », ils savent que ça rapportera un peu de pognon. Mais certains n'en ont rien à foutre d'Herman Brood, ils ne pensent qu'aux Pixies « Hey, on va vous filer beaucoup d'argent. Allez-y. Jouez ces morceaux. » C'est pas génial, Kim ? C'est pas génial, Joey ? C'est pas génial, Dave ? Ah oui, c'est génial. On n'a qu'à continuer à jouer nos vieux trucs. Encore et encore. Comme on vient de le faire pendant trois ans. Les Pixies avaient besoin d'un nouveau disque, d'étoffer leur répertoire. (Il prend une grosse voix) « Je ne sais pas trop si c'est une bonne idée, Charles. Tu vas probablement nous faire de la country. Tu ne chantes plus aussi bien qu'avant. Tu ne sais plus écrire des chansons rock'n'roll comme il y a vingt ans. » Ce disque est la preuve du contraire. Ma réponse aux critiques.

De qui émanaient-elles ?

Des Pixies mais aussi des journalistes et du public. « Il glande à Nashville. Il est perdu. Il ne sait plus comment sortir sa voix hurlante. » Vous voulez des cris ? Je vais vous en donner. C'est juste moi et ma guitare. (Il prend le ton de Jake La Motta martelant « Did you fuck my wife ? » dans Raging Bull) Vous voulez les Pixies ? Je peux vous en filer. Mais les Pixies ont lâché le morceau. Tout ce qu'ils veulent, c'est chanter Gigantic et Monkey Gone to Heaven. Se faire du pognon et dormir dans des quatre étoiles. Ils ont peur. (Frank prend une voix de gamine apeurée) On risque de souiller et de ruiner l'héritage du groupe. Je n'en ai rien à battre, moi, de l'héritage. Je veux tenter de faire un bon disque. Mais ils ont la trouille. Qu'ils aillent se faire foutre. « Frank, quand est-ce que les Pixies sortent un nouvel album ? Frank, Kurt Cobain prétend que Smells Like Teen Spirit a été inspiré par les Pixies. Ça vous fait quoi ? » Tout ça ne rime à rien. Tout ce dont les gens veulent me parler, c'est de deux groupes qui n'existent plus. L'un dont le chanteur est mort. Et l'autre qui n'a plus rien sorti de neuf depuis 1991.

Interview : Julien Broquet.

Libellés : , ,

8 Comments:

Blogger abitbool said...

un peu amer le Franckie non ? ça sent une autre psychothérapie tout ça :)

06/09/2007 09:55  
Blogger Alex said...

Oula, énervé le Charles ! Mais bon au moins les choses sont claires comme ça. Vivement un autre album de Black Francis !!!

06/09/2007 12:18  
Blogger Alex said...

Ouep, il mache pas ses mots le Charles... Mais bon au moins il résume bien la situation ^^
Allez, vivement un nouveau Black Francis !

06/09/2007 12:27  
Anonymous Anonyme said...

De temps en temps, ça fait du bien de se lâcher un peu, lol. ;)

06/09/2007 20:29  
Anonymous Hyppogriffe said...

Rien à foutre des déclarations de Frank Black Francis, tant que son album est bon... Et Dieu qu''il est bon!!

06/09/2007 21:22  
Blogger philippe.b said...

Frank ou Francis (c'est selon) n'est pas l'homme parfait, loin s'en faut.Mais il faut lui reconnaitre une sincérité à toutes épreuves.
Franchement ... peu d'artistes et plus généralement de célébrités se permettent de dire ce qui leur passe par la tête sans trop se soucier de ce que le public va en dire.
Pour ceux qui suivent sa carrière depuis le début, c'est une constante plus qu'appréciable.
Il est là pour chanter, pour faire de la musique, ce n'est pas un ours savant, il fait ce qu'il lui plait, si ça plait aux autres tant mieux sinon tant pis; Et quand on voit le résultat musicalement parlant, on ne s'en lasse vraiment pas

07/09/2007 23:21  
Anonymous Anonyme said...

cela m'étonne que les trois autres ne veuillent pas continuer l'aventure ...ils ont tout à y gagner vu leur situation post-pixies,le tricot pour l'une, tour de magie et martinis pour les 2 autres ...
Travaillez plus pour gagner plus !

09/09/2007 10:16  
Blogger abitbool said...

Ué enfin le tricot pour une... la dame publie des albums aussi rares qu'excellents (d'ailleurs un nouveau dans pas longttemps).

09/09/2007 11:53  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home